Les Epées Du Vent Les Epées Du Vent
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

Robert Charles Wilson

 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Epées Du Vent Index du Forum -> Général -> La cinémathèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kerloken
Epée de ronces / Enseigne
Epée de ronces / Enseigne

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2010
Messages: 22
Localisation: var
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Mar - 17:52 (2010)    Sujet du message: Robert Charles Wilson Répondre en citant

(Je suis désolé pour la mise en forme si elle rend la lecture difficile, je n'ai pour l'instant eu le temps de faire qu'un simple copier/coller)


Voici une occasion d'aborder quelque chose de récent dans la SF, de plein pied dans l'actualité de ce genre, par un des écrivains les plus en vue en ce moment, et par ses romans déjà bien couronnés de succès.
On ne va pas laisser à Cymoril faire tout le travail non plus ! Wink
Robert Charles Wilson est un écrivain canadien, qui a déjà une belle collection de récompenses, largement méritées, au regard d'une SF riche et humaine.


Commençons par ce qui représente pour le moment l'oeuvre centrale et incontournable de Wilson:


Spin et Axis


Ces deux romans sont les premières parties d'une trilogie dont le dernier tome, Vortex, est toujours en cours d'écriture.


Spin commence sur la Terre à notre époque, quand une nuit, un événement va bouleverser totalement la vie de tout le monde: une sorte de membrane vient d'enfermer la planète du reste de l'univers. Celle-ci quasiment infranchissable la protège d'une espèce d'emballement de l'espace autour d'elle qui fait passer pour chaque journée terrestre plus de trois ans au delà de la membrane.
Alors qu'aucune réponse ne vient quant à l'origine de cette membrane, attribuée à des Hypothétiques pour nommer une espèce d'intelligence qu'on ne connaît pas, ni à la raison de cette intervention, le monde va se métamorphoser pour faire face au défi, chercher à le comprendre et subir une évolution technologique incroyable.
Au fil de cette intrigue, sans vouloir apporter les solutions les plus évidentes, Wilson va s'attacher à faire ce qui le caractérise le mieux: dresser le portrait d'êtres humains, du passé qui les a construits, et de leur destinée liée à celle de la Terre désormais. Wilson semble toujours porter beaucoup d'affection à ses personnages. La description de ceux-ci, leurs comportements s'en ressent. Il y a rarement des gens fondamentalement mauvais, seuls leurs défauts les entraînent sur des chemins tortueux. C'est aussi un reproche qu'on peut lui faire, surtout pour Axis, où ses personnages sont parfois trop « responsables » pour finir par laisser une impression de manque de caractères.
Sur le premier tome de Spin c'est le rythme de l'intrigue, son avancement parfois logique, parfois surprenant, qui fait la force du livre. Les quelques explications scientifiques ou technique ne sont pas un obstacle à la lecture, Wilson n'est pas un scientifique lui-même et ne cherche pas à abuser de termes complexes, simplement à être plausible.
Si Spin reste facile à lire, il n'en reste pas moins une histoire passionnante où on suit pas à pas le destin de l'humanité, où les rebondissements ne manquent pas, et où les personnes et non les machines restent le centre du récit. Pour qui n'a jamais lu Wilson, c'est une découverte étonnante.
La suite Axis reprend l'histoire quelques dizaines d'années plus tard, mais n'arrive pas à retrouver le souffle de la nouveauté de Spin. D'abord parce qu'il n'apporte pas son lot de révélations aussi importantes que ne le fait son prédécesseur. Mais surtout parce que le livre ne se suffit pas à lui même. Même si c'est évident parce qu'il s'inscrit comme le deuxième élément d'une trilogie, Spin lui se passait aisément d'avoir une suite. Axis n'existe pas sans Spin, et ne lui apporte pas un éclairage différent. Les personnages paraissent moins attachants, pourtant certains se révèlent tout à la fin du livre, comme des vrais constructions de Wilson, tels qu'il sait les faire (un peu trop lisses pour certains, c'est vrai). Les amateurs de cet auteur attendent impatiemment la sortie du dernier volume, Vortex pour atteindre à nouveau le niveau de Spin. N'étant toujours pas amateur de cycles, je suis moins convaincu.
Malgré tout, Spin reste une oeuvre majeure de la SF, qui donne à Wilson son statut de grand écrivain, récompensé par le prix Hugo en 2006.


Les Chronolithes


L'air de famille entre ce roman et les précédents explique qu'on l'évoque dès maintenant. La construction de l'intrigue, les personnages, le fait que cela se passe entièrement sur Terre et change le destin de l'humanité en démarrant sur un événement presque anecdotique, permet de le comparer facilement à Spin.
Ce roman est toutefois plus court, ce qui le rend en même temps beaucoup plus dense. Les enjeux sont palpables à chaque page, et les personnages sont entraînés par le flux du récit, prisonnier de leur avenir.
En effet, Wilson aborde à sa façon le voyage dans le temps, qui commence par l'arrivée à notre époque d'un étrange monolithe en Thaïlande célébrant la première victoire de Kuin dans 20 ans.
Sur ce monde aussi instable qu'est le notre actuellement ce monument va être le début de profond changement: accélérer des catastrophes dont on sent leur venue inéluctable, voir des personnages avancer en aveugle sans savoir où leurs actes vont réellement les mener, et finalement en découvrir les conséquences, du petit drame des premières pages, à une rencontre fortuite au cours d'une exposition.
Une fois de plus Wilson décrit ses personnages avec une force incroyable, par certains moments plus riches que ceux de Spin. Mais il les emprisonne dans un monde beaucoup plus proche du notre, et d'une certaine façon beaucoup plus violent.
On ressent parfaitement le rythme de la lecture s'emballer au fil des pages, les événements nous emportant de plus en plus vite.
Les Chronolithes est un roman vraiment prenant au fur et à mesure de sa lecture, l'écriture maligne de Wilson aidant à rester accroché jusqu'au bout.


Bios


Ce roman ferait un peu figure à part par rapport au reste. C'est véritablement la première fois que Wilson s'aventure loin de la Terre.
L'humanité a conquis le système solaire, essaimant des colonies spatiales qui sont devenues autant de cultures différentes, tandis que sur la planète mère règne un mélange de chaos et d'oligarchies extrêmement rigides (on pourrait trouver un parallèle avec le sublime La Schismatrice de Sterling, si vous ne connaissez pas il faut découvrir ce qui est considéré comme un des manifestes du mouvement Cyberpunk). Isis est une planète d'un autre système solaire qui a été découverte depuis plusieurs années. Isis est une planète florissante à une nature exubérante, mais mortelle pour l'homme. Respirer son atmosphère quelques secondes provoque une mort douloureuse et rapide. Isis est le prochain défi de l'humanité qui va chercher à la conquérir et à s'adapter à cet environnement hostile.
Dans Bios, Wilson va jouer avec ses personnages en les gardant enfermé dans différents milieu, assailli par une nature qui semble chercher à les détruire. Cela n'empêche pas pour autant à ces hommes de lutter entre eux, entre chaque culture qui s'oppose parfois jusqu'à se mettre eux même en danger.
C'est véritablement un roman exotique, mais tout aussi riche. Wilson maîtrise parfaitement le déroulement de son intrigue, avec des révélations toujours aussi bien amenées pendant la lecture.


Mysterium


Il s'agit ici de l'édition Denoël, qui est un recueil comprenant deux court romans, La Cabane de l'Aiguilleur et Mysterium, ainsi qu'un recueil de nouvelles.
Ce sont principalement des oeuvres « de jeunesse », La Cabane de l'Aiguilleur est son premier roman. C'est d'ailleurs une très belle oeuvre, peut-être par moment maladroite, mais c'est aussi ce qui fait son charme et lui donne une vraie personnalité. C'est un récit initiatique très attachant.
Mysterium a remporté un prix, le P.K.Dick award en 1994, et ce n'est pas vraiment une coïncidence. Suite à une catastrophe dans un centre de recherche, une petite ville se retrouve entièrement transportée dans un monde parallèle où une étrange forme de christianisme détient le pouvoir en Amérique. Dick n'aurait pas renié une telle idée. Mais Wilson n'aura pas réussi à en faire un roman de grande qualité. S'il n'est pas forcément désagréable à lire, le roman ne laisse pas un souvenir impérissable.
Mais ce n'est pas très grave, le reste du recueil est au niveau de ce qu'on attend désormais de Wilson. Chaque texte, nouvelle ou roman est précédé d'un petit commentaire bien utile de son auteur, pour un peu mieux le connaître. A noter la nouvelle Le Mariage de la dryade, qui fait suite au roman Bios. Je préférerais recommander sa lecture uniquement après celle du roman.
Enfin le recueil se referme sur une longue nouvelle Julian: un conte de noël mettant en scène un monde pos apocalyptique, qui sort d'une crise de l'énergie et revit comme au XIXème siècle. Si elle est intéressante, c'est surtout parce qu'elle pose les jalons du futur roman de Wilson, Julian Comstock qui devrait être édité en 2011 en France.


---


Il reste au moins trois oeuvres de Wilson à évoquer. Mais ne les ayant pas encore lu je me garderais de faire tout commentaire, il existe des critiques ailleurs pour se faire son idée:


Ange Mémoire
Blind Lake (mais je ne tarderais pas à en parler je pense)
Darwinia
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin. Henri De toulouse Lautrec
Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Mar - 17:52 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Epées Du Vent Index du Forum -> Général -> La cinémathèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme