Les Epées Du Vent Les Epées Du Vent
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

Bientôt Borgs ...

 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Epées Du Vent Index du Forum -> Général -> Le salon
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fleurdeneige
Fondatrice
Fondatrice

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2008
Messages: 7 053
Localisation: Passerelle du Venturi
Féminin Poissons (20fev-20mar) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 14:38 (2010)    Sujet du message: Bientôt Borgs ... Répondre en citant

http://www.clubic.com/actualite-330906-puce-implantee-cellules-humaines.htm…


 
Citation:
Une puce implantée dans des cellules humaines


Voici la découverte à côté de laquelle C3PO va passer pour un hasbeen : des scientifiques de l'Institut de microélectronique de Barcelone sont parvenus à implanter des puces de silicium dans des cellules humaines, sans préjudice apparent pour la vitalité de ces dernières. Les chercheurs avaient déjà réussi à créer des mini-cyborgs à base de cellules vivantes (de levure) et des matériaux semi-conducteurs, mais jamais un degré d'intégration n'avait été possible.

L'étude n'est qu'au stade de la recherche pour l'instant, et la question des applications se heurterait à des problèmes de bioéthique complexes, mais les scientifiques à l'origine de cette expérience estiment qu'il serait rapidement possible d'utiliser ces puces comme des capteurs chargés de surveiller les activités microscopiques, de fournir les médicaments aux cellules cibles, ou même de réparer les structures cellulaires.

Selon Nanowerk, magazine spécialisé dans les nanotechnologies, les cellules humaines HeLa (la première lignée cellulaire immortelle découverte, du nom de Henrietta Lacks, une femme atteinte du cancer en 1951) ont survécu à 90% à l'implantation de puces de silicium au bout d'une semaine. Elles ont continué à fonctionner comme d'habitude.

D'autres études avaient testé l'implantation de nanoparticules au sein de cellules vivantes, mais selon les scientifiques de l'institut espagnol, les puces de silicium permettraient une intégration plus facile de pièces électroniques et mécaniques. L'implantation de microprocesseurs ou d'autres composants offrirait selon eux des développements prometteurs pour la micro-informatique et la médecine. Autres perspectives, nettement moins attrayantes : le Pentagone américain pourrait être intéressé pour réaliser l'un de ses rêves, la création d'êtres synthétiques avec commutateur génétique. Des cyborgs avec un bouton off, en clair, et un pas de plus pour les coccinelles du Pentagone, un projet d'armée d'insectes synthétiques.

_________________

Nous allons là où nul autre n'ose s'aventurer ! Nous nous tenons sur le pont et nul ne passe !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 14:38 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Cymoril
Epée d'étincelles / Commandeur
Epée d'étincelles / Commandeur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2010
Messages: 351
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 15:51 (2010)    Sujet du message: Bientôt Borgs ... Répondre en citant

Je connaissais déjà les recherches sur des neuropuces animales.... mais c´est vrai que ca devient... inquitétant...

"Alors ta une capicité de combien ??"
"Oh, 5 Petaoctets, processeur sextacoeur 78Ghz... et toi ???"
"Euh... Pentium IV 2,8 Ghz et 250 Go" Mr. Green


Citation:
L'écart entre l'homme et la machine vient encore de se réduire. En effet, des chercheurs européens sont parvenus à développer une « neuropuce », où coexistent transistors, condensateurs, et neurones de mammifères.

Neurone de rat implanté dans un réseau linéaire de transistors
(Crédits : Max Planck Institute for Biochemistry; NACHIP; P.Fromherz ) 
Une neuropuce européenne La conception de neuropuces, symbioses entre l'électronique et le vivant, pourrait permettre à terme de créer des prothèses neuronales traitant les troubles neurologiques, et de développer des ordinateurs « organiques » manipulant des données à l'aide de réseaux neuronaux.
Si ce concept de neuropuce semble tout droit sorti des romans de science-fiction, il n'en devient pas moins réel. En effet, une équipe de chercheurs européens, dont fait partie Stefano Vassanelli (Université de Padua, en Italie), est parvenue à concevoir une puce d'un millimètre carré, faisant interagir des composants électroniques et neuronaux. Pour ce faire, ils ont intégré plus de 16 000 transistors, ainsi que des centaines de condensateurs, dans une puce de silicium. Ensuite, ils y ont implanté des neurones de mammifères (par exemple de rat), qu'ils ont fixés à l'aide de protéines spécifiques dénichées dans le cerveau.
De l'importance des protéines
Le rôle des protéines dépasse largement celui de liant : elles permettent aux composants électroniques et organiques de la neuropuce de communiquer : « Elles sont le lien entre le réseau ionique des neurones et les semi-conducteurs, et permettent au signal électrique neuronal de circuler dans la puce », souligne Stefano Vassanelli.
Dans cette neuropuce, comment interagissent l'électronique et le vivant ? Les signaux électriques des neurones sont enregistrés via les transistors, tandis que les condensateurs stimulent les neurones.

Réseau de neurones d'escargots implantés dans une puce de silicium
(Crédits : Max Planck Institute for Biochemistry; NACHIP; P.Fromherz) 
De vastes perspectives Le champ d'application des neuropuces est si large qu'on ne parle pas de perspective, mais d'horizon. A court terme, elles devraient permettre aux industries pharmaceutiques de tester l'effet des drogues sur les neurones et, par extension, sur le cerveau. Sur le long terme, elles pourraient intervenir avantageusement dans le traitement des maladies neurologiques, ou servir à la confection d'ordinateurs organiques.
Les chercheurs rencontrent encore des difficultés, car les neurones implantés dans les puces sont trop rapidement endommagés. Cependant, cette découverte témoigne d'une grande avancée dans les interactions homme-machine.
Il apparaît donc que, dans un avenir plus ou moins lointain, l'électronique pourra pallier aux problèmes neurologiques humains. L'électronique, bientôt le meilleur ami de l'homme ?

_________________
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.
[Albert Einstein]
Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:04 (2017)    Sujet du message: Bientôt Borgs ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Epées Du Vent Index du Forum -> Général -> Le salon Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme